Le cauchemar d'Innsmouth - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr

Le cauchemar d’Innsmouth – Gou Tanabe d’après H.P. Lovecraft

Le cauchemar d'Innsmouth tome 1 - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
Le cauchemar d’Innsmouth tome 1

Le cauchemar d’Innsmouth est un roman graphique en deux tomes réalisé par le japonais Gou Tanabe, et publié en 2021 chez les éditions  Ki-oon.
Il s’agit d’une adaptation de l’un des plus célèbres écrits de Howard Philips Lovecraft, l’un des plus effroyables aussi.
Gou Tanabe poursuit ici la série consacrée à cet auteur (voir notamment les chroniques de « La couleur tombée du ciel« , « L’Appel de Cthulhu » et « Celui qui hantait les ténèbres« ), toujours avec la même réussite, en parvenant une fois de plus à retranscrire en images l’imagination dérangeante de l’homme de Providence.
À Innsmouth, les habitants ont une drôle d’allure et vouent un culte à Dagon, le dieu-poisson. Oserez-vous prendre une chambre au Gilman House ?

1️⃣➡️ Acheter « Le cauchemar d’Innsmouth – Tome 1 » – H.P. Lovecraft – 15€
2️⃣➡️ Acheter « Le cauchemar d’Innsmouth – Tome 2 » – H.P. Lovecraft – 15€

Une chronique imprudente rédigée par Julien Amic

 

Un extrait de « Le cauchemar d’Innsmouth » …

 

« Certains motifs sont simplement géométriques, d’autres clairement marins parmi lesquels des monstres fabuleux, mi-poisson, mi-batraciens […] semblent évoquer les secrets d’inconcevables abîmes spatiaux et temporels comme si ces figures exsudaient l’ultime quintessence d’une malignité inconnue et faisaient ressurgir une mémoire collective effroyablement ancienne et primitive… »

 

 

Teaser : « Le cauchemar d’Innsmouth »

Un teaser pour vous donner envie…

(Si vous souhaitez en savoir le moins possible sur le livre, lisez seulement cette partie)

 

Au cours de son voyage au travers de la Nouvelle-Angleterre des années vingt, Robert Olmstead fait une incursion à Newburyport avant de se rendre à la gare afin de prendre un billet pour la ville d’Arkham. Le prix exorbitant de celui-ci l’incite à opter pour un trajet alternatif, en bus, vers le petit port de pêche d’Innsmouth.

Mais dans ce bus, il n’y a aucun étranger, uniquement des habitants d’Innsmouth. Et ils ont une drôle d’allure. En y arrivant dans cette bourgade côtière aux maisons anciennes, il est saisi par la puissance de l’odeur qui s’en dégage, une odeur de poisson si forte qu’elle en est écoeurante. Les habitants eux aussi semblent comme imprégnés de cet effluve entêtant. ils sont étranges… On dit qu’il y a longtemps, un certain Obed Marsh, capitaine de la marine marchande, est revenu d’un voyage en Polynésie en apportant avec lui quelque chose… une malédiction… On dit que les gens d’ici se sont accouplés avec des êtres hideux, mi-hommes mi-poissons, et que c’est à ceux-ci même qu’ils devaient l’abondance de poisson, et toute la fortune que la pêche leur apporta ensuite !

 

Le cauchemar d'Innsmouth - extrait - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
Le rocher du Diable

On dit qu’il sont encore là, tout près de ce rocher que l’on aperçoit un peu au large, et que l’on appelle.. le rocher du Diable !

« Il a trouvé dans ces îles des mers du sud des choses qu’il fallait pas… »

 

1️⃣➡️ Acheter « Le cauchemar d’Innsmouth – Tome 1 » – H.P. Lovecraft – 15€
2️⃣➡️ Acheter « Le cauchemar d’Innsmouth – Tome 2 » – H.P. Lovecraft – 15€

(La suite, sans révéler l’intrigue ni le dénouement, dévoile certaines parties du récit. Pour lire seulement l’analyse vous pouvez vous rendre directement ici )

 

Innsmouth et le rocher du Diable

L’histoire en profondeur, mais sans tout dévoiler

 

Robert Olmstead est un voyageur curieux, passionné d’histoire et de civilisation antique. Sa famille est pour partie originaire de la Nouvelle-Angleterre, d’Arkham plus précisément, et c’est au si pour cela qu’il effectue ce voyage touristique. En fait de voyage, c’est plus un pèlerinage, où Robert part à la recherche de ses origines, sur les traces du passé familial.

Cherchant à se rendre à Arkham, il se voit contraint d’effectuer un détour par la petite ville côtière d’Innsmouth. Si le billet de bus pour s’y rendre est bien moins cher que le billet de train pour Arkham, ce n’est pas sans raisons. L’engin de transport n’inspire pas confiance, et son conducteur est peu causant. Quant aux passagers, ils affichent tous des mines curieuses. À moins que ce ne soient tout simplement leurs visages qui soient curieux… Des yeux exorbités, de grandes bouches aux lèvres presqu’inexistantes… et une désagréable odeur de poisson. En fait, personne ne veut se rendre à Innsmouth, à part les habitants eux-mêmes…

Il faut dire qu’Innsmouth doit sa fortune à la pêche, et ses eaux poissonneuses semblent ne jamais tarir. C’est peut-être cette ressource foisonnante qui a valu à la ville tant de médisances, et a donné lieu a de sombres superstitions. C’est peut-être aussi à cause de cet Obed Marsh, qui a ramené des breloques hideuses et des histoires stupéfiantes de ses voyages par delà les mers et jusqu’en Polynésie.

Le cauchemar d'Innsmouth - extrait - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
L’ordre ésotérique de Dagon

Il aurait fondé l’ordre ésotérique de Dagon, une sorte de religion païenne ayant pris la place du christianisme dans le coeur des habitants-pêcheurs d’Innsmouth…

Robert rencontre ici un vieillard, le seul qui ne semble pas affecté par ces curieuses difformités si caractéristiques des gens d’Innsmouth. Il est pourtant à moitié fou, et divague en montrant à Robert le rocher du Diable, d’où sortiraient parfois d’infâmes créatures mi-poisson mi-crapaud…

Il est vrai que l’atmosphère de la ville, en plus d’empester le poisson, n’est guère accueillante. Et les regards cauchemardesques des habitants incitent à une effroyable paranoïa.
Mais Robert s’y trouve coincé. Le bus ne repartira pas, il est en panne. Il va falloir prendre une chambre au Gilman House, et passer la nuit à Innsmouth.

Mais dans les ténèbres, à Innsmouth, la ville se referme sur le voyageur imprudent… Et les curieux habitants aux allures de batraciens se font soudain plus effrayants. On ne sait pas ce qu’ils veulent, ce qu’ils attendent… On ne sait pas non plus ce qui pourrait bien sortir de l’eau, là-bas, près du rocher du Diable, et pourrait bien déferler sur ville d’Innsmouth tel une vague scélérate à l’assaut d’un navire vermoulu…

« M’sieur, vous savez ce que c’est un shoggoth ? » 

 

Le mythe de Cthulhu et le culte de Dagon

Analyse dystopique

 

« Cthulhu R’Lyeh wgah-nagl fhtagn ! »

Le cauchemar d’Innsmouth fait partie des grands récits de Howard Philips Lovecraft. Pourquoi ce récit se distingue t-il des autres ? Hé bien c’est par son atmosphère particulière d’abord, et ensuite par la présence de l’une des divinités les plus mystérieuses de son panthéon, à savoir Dagon le Dieu-poisson.

Car Innsmouth est une ville-personnage. Elle est ancienne, avec des rues pavés encadrées de maisons aux façades anciennes issues des premiers temps de la colonisation de cette Nouvelle-Angleterre. Elle est difficilement accessible, reliée à la grande ville Newburyport par une unique ligne de bus. Le train ne vient plus ici, et le chemin de fer est envahi d’herbes folles. Les quais, les rues, les bâtiments, et même les habitants, tout semble empester le poisson. Lovecraft décrit une ville à la fois riche et décrépite, et il y a quelque chose de nauséabond dans cette abondance de ressources qui a fait la fortune (si j’ose dire) de la ville.
Gou Tanabe devait donc parvenir (et c’est réussi) à représenter une sorte de « ville fantôme » hantée par ses habitants. Une ville active, mais dans la vitalité s’est échappée. Une ville dont l’humanité s’est évaporée… ou est retournée à la mer ?

Le cauchemar d'Innsmouth - extrait - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
Un habitant d’Innsmouth

Cette ville, dont le bâtiment principal est celui qui abrite les locaux de l’ordre ésotérique de Dagon, est peuplée d’habitants qui, s’ils ne sont pas (encore) retournés à la mer, semblent en tous les cas en être sortis. Gou Tanabe a dû représenter ici ces individus aux visages étranges, qui mettent mal à l’aise le lecteur de Lovecraft. Car ce qui ont lu le récit le savent : en tournant les pages, on sent l’odeur des entrailles des poissons vidés sur le quai, et on entrevoit ces visages batraciens aux grands yeux immondes qui tournent leur visage vers nous et nous scrutent avec un air dérangeant. Rien que pour cette représentation faite par Gou Tanabe, le livre vaut qu’on le lise.

Le cauchemar d’Innsmouth est aussi l’un des récits de Lovecraft les moins explicites quant à la nature des dieux évoqués. Dagon est-il un Dieu ou une simple créature des profondeurs ? Est-il l’un des Grands Anciens ou bien un rejeton de Cthulhu, un serviteur de celui-ci ? Lovecraft laisse la place à l’imagination et aux hypothèses du lecteur. Et ce qui est réussi dans la version de Gou Tanabe, c’est que cette incertitude est respectée, elle est même mise en exergue par l’atmosphère générale d’incompréhension qui affecte les perceptions et interprétations du narrateur.

Le cauchemar d'Innsmouth - extrait - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
Créatures des profondeurs

Enfin, je dois dire que la qualité des illustrations prend toute son ampleur dans les planches de la dernière partie du second volet de ce récit en deux tomes. L’angoisse que ressent Robert Olmstead nous serre les tripes, alors que des sombres eaux entourant le rocher du Diable émergent des créatures que seul l’esprit tortueux de Lovecraft pouvait imaginé, et que seuls les doigts de Gou Tanabe pouvaient représenter…

« Le sole vibrait sous les pas de cette horde »

Gou Tanabe, en adaptant le récit de H.P. Lovecraft, parvient à en restituer l’atmosphère pesante et dérangeante. Il réussi à représenter certaines des créatures les plus « (in)humaines » du bestiaire lovecraftien et plonge le lecteur au coeur d’un récit où, comme le narrateur, on est partagé entre l’envie de fuir la nauséabonde Innsmouth et le désir de comprendre ce qui se cache réellement dans les profondeurs de la mer, là-bas, près du rocher du Diable. Attention tout de même, car après avoir vu ces choses, on devra peut-être vous envoyer à l’asile…

« et nous partirons ensemble pour les ombres merveilleuses d’Innsmouth !« 

 

 

Faites-moi part de vos avis en commentaire, si le coeur vous en dit.

 

Le cauchemar d'Innsmouth tome 1 - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
Le cauchemar d’Innsmouth T1

Auteur : Gou Tanabe, d’après l’oeuvre de H.P. Lovecraft
Editeur : Ki-oon
Format : 16×22
ISBN : 979-1032708248
204 pages
Parution : 2021 (octobre)
Pays : Japon
Titre original : The shadow over Innsmouth (1936)
Traduction : Sylvain Chollet
Chroniqueur : Julien Amic

 

😬 Acheter « Le cauchemar d’Innsmouth – Tome 1 » – H.P. Lovecraft – 15€

 

 

Le cauchemar d'Innsmouth tome 2 - Gou Tanabe - les-carnets-dystopiques.fr
Le cauchemar d’Innsmouth T2

Auteur : Gou Tanabe, d’après l’oeuvre de H.P. Lovecraft
Editeur : Ki-oon
Format : 16×22
ISBN : 979-1032711149
234 pages
Parution : 2022 (mars)
Pays : Japon
Titre original : The shadow over Innsmouth (1936)
Traduction : Sylvain Chollet
Chroniqueur : Julien Amic

 

🐟 Acheter « Le cauchemar d’Innsmouth – Tome 2 » – H.P. Lovecraft – 15€

 

✅ Ce blog fonctionne uniquement grâce à vous !
➡️ Si un article vous plait, utilisez les liens disponibles dans le post pour effectuer vos achats.
Amazon gagne alors un peu moins, et moi j’ai de quoi financer le fonctionnement de ce blog à travers une petite commission qui m’est reversée.
Un grand merci à vous ! 😘🙏 – Julien Amic

Vous ne souhaitez pas commander chez Amazon ? N’hésitez pas à faire un petit don pour soutenir mon travail de chroniqueur.
(Pas de minimum, don sécurisé Paypal via The Big Jellyfish SAS)

Une chronique imprudente rédigée par Julien Amic

Vous aimez ce carnet? Faites-le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.