Auteur

Lecteur imprudent et « ana-chroniques »

 

Julien Amic, lecteur et chroniqueur de science fiction, blogueur du site les-carnets-dystopiques.fr
Julien Amic, lecteur et chroniqueur de science fiction, blogueur du site les-carnets-dystopiques.fr

Je m’appelle Julien Amic et je pratique l’ingénierie bibliothécaire. C’est à dire que je passe mon temps à déterminer comment faire rentrer le maximum de livres dans ma bibliothèque… Vous aussi n’est-ce pas ? je le savais !
Evidemment ce n’est pas ma profession « officielle » mais cela me rend très heureux comme vous pouvez le constater en regardant la photo ci-contre. Je suis blogueur dans ce monde-ci, photographe dans un autre, et je transporte toujours avec moi mes livres à travers temps, époques et dimensions parallèles.

« Tigres pourpres, Xipéhuz, smouales Borogoves, voyageurs imprudents, psychohistoriens et shoggoths d’outre-temps, ce site s’adresse à vous »

(et plus généralement aux amateurs de littérature de science-fiction)

En 1964 sortait un recueil de nouvelles intitulé « Les 20 meilleurs récits de science fiction« . Un saut quantique plus tard, alors que je devais avoir une dizaine d’années, je trouvais ce vieux livre à moitié déchiré dans la bibliothèque familiale. Depuis lors je n’ai cessé de naviguer d’un récit à un autre, à travers temps et espace. Après tout, qu’est-ce que la science-fiction sinon une expérience de pensée digne de Schrödinger ? On est à la fois dans l’histoire et dans son histoire alternative… Intéressant non ?

Ce titre de « lecteur imprudent » ou « chroniqueur imprudent » est une allusion à un des grands classiques de la SF française, « Le Voyageur Imprudent » de René Barjavel. Un des livres qui m’ont marqué. Et ils sont nombreux : Darwinia, Annihilation, Le cycle de Fondation, La Zone du Dehors, Les Montagnes Hallucinées, Je suis une Légende, Solaris, Pour une Autre Terre, L’Orphelin de Perdide, La Main Gauche de la Nuit et j’en passe… Tous ont construit peu à peu mon univers littéraire, et j’ai envie de la partager avec vous.

Organisation spatio-temporelle

Sur ce blog, je rédige les articles intégralement, et de la manière suivante :
1) La première partie est un court extrait, choisi essentiellement pour « l’esthétique » de la phrase/du paragraphe.
2) La deuxième partie est un teaser, de quoi vous donner envie d’en lire plus, mais sans en dire trop !
3) La troisième partie va un peu plus loin dans la présentation. À ne pas lire si vous souhaitez en savoir le moins possible donc… Les principaux thèmes et personnages sont évoqués.
4) La quatrième partie essaie de placer le livre dans le contexte de la littérature de science-fiction. Son auteur, sa manière d’écrire, le mode de narration de ce livre, l’ambiance développée par le style de l’écrivain. Et aussi les autres ouvrages auxquels ce livre m’a fait pensé. à proprement parler, mais c’est plutôt « ce que je dirais si on me demandait de parler de ce livre ». C’est n’est pas une critique, plus une chronique analytique. Une « ana-chronique » (?).
5) Enfin les caractéristiques techniques du livre et lien d’achat (voir un peu plus bas pour cet aspect particulier)

Pourquoi ces chroniques d’outre-mondes ?

L’objet de ce blog est de « rendre compte » de mes lectures. En tous les cas de celles qui m’ont enthousiasmé. Il ne s’agit pas ici de jouer les « critiques littéraires » et vous ne trouverez pas d’article sur des livres qui ne m’ont pas plu.

Tous les livres dont vous pourrez lire ici les chroniques valent selon moi la peine d’être lu. Si vous m’autorisez à parler de « peine » pour une activité enthousiasmante autant que jubilatoire…

Je suis sachez-le parfaitement ouvert à toutes suggestions d’ailleurs, alors si vous avez une idée à me soumettre, que celle-ci concerne un livre ou un thème particulier, n’hésitez pas à me le faire savoir en laissant un commentaire en bas de cette page ou en utilisant le formulaire de contact.

Soutenir les-carnets-dystopiques.fr

Vous aurez sans doute remarqué que ce blog et les articles qu’il contient présentent des liens « commerciaux » vers le site de vente en ligne « Amazon ». C’est tout simplement pour permettre à ce blog de fonctionner. Amazon rémunère ce type de partenariat et permet à des blogs comme celui-ci d’exister. Les commissions perçues sur les livres sont de 6% (ici pour le détail).
Bien sûr vous êtes libres de ne pas commander via ces liens, sachez simplement qu’ils sont l’unique mode de rémunération de ce blog.

Merci de lire les-carnets-dystopiques.fr et merci de soutenir ce blog !

https://amzn.to/2wE6bnE

 

Vous aimez ce carnet? Faites-le savoir !